Etangs de pisciculture en RDC; dernières nouvelles; Actions pour les pygmées du Sud-Kivu

Etangs de pisciculture à Lodja, Tshumbe, dans le centre de la RD du Congo.

Chers amis,
Il est important de savoir ce que deviennent nos projets réalisés avec le Rotary, plusieurs années après.
Nouvelles des étangs de pisciculture réalisés avec les RC de Romans et Kinshasa; et deux opérations bol de riz.

étangs de pisciculture fiche

Nous avons réalisé avec le Rotary et S&D en 2007-2008, et en collaboration avec la Caritas, 190 étangs de pisciculture dans le centre de la RD du Congo, à Lodja et Tschumbe.
C’est un excellent moyen de corriger la malnutrition protéique de ces populations qui ont terriblement souffert de cinq ans de guerre entre 1998 et 2003, qui ont fait 4 millions de morts.
« Si tu donnes un poisson à un homme, tu le nourris un jour ; Si tu lui apprends à pêcher, tu le nourris toute sa vie ».
Chaque étang coûte 100 Euros. Le projet est porteur d’espoir et répond à un réel besoin.
Pour que la population s’approprie le projet, nous demandons à chaque village demandeur de creuser l’étang. C’est un gros travail collectif : il faut couper les arbres, creuser, enlever les souches des arbres…
Nous leur fournissons le matériel nécessaire pour les travaux, les alevins de Tilapia Nilotica et la nourriture (son de riz).
Les gens pauvres vivent dans l’instant. Aussi pour permettre d’attendre l’argent de la subvention de contrepartie de 15 000 Euros pour réaliser 150 étangs,
Nous avons organisé des opérations « bol de riz :
- A l’école des Tilleuls à Annecy avec les rotariens Annéciens.
- A l’école professionnelle de La Mache à Lyon, avec les rotariens de Lyon-Est.
Ces opérations « bol de riz » se sont déroulées dans un climat très chaleureux. L’argent des élèves et des rotariens d’Annecy et de Lyon-Est a permis de réaliser immédiatement 40 étangs de pisciculture, de faire une petite pharmacie de proximité, et pour chaque unité de 10 étangs de faire un centre d’alphabétisation avec la Caritas .

Dernières nouvelles de Martine Berge 4 juillet 2016, responsable CARITAS, de retour à Lodja, dans le centre géographique de la RD du Congo:

Bonjour Maurice,
Je vois que tu continues tes périples à travers le monde.
Moi je suis de retour à Lodja pour travailler avec les volontaires. lls ont fait un travail formidable depuis les étangs qui se sont d’ailleurs multipliés depuis ceux du rotary en 2007-2008… Depuis ils ont créé des dizaines d’écoles d’alphabétisation pour les mamans et les enfants vulnérables et aussi des postes et centres de santé communautaires…. Bref, beaucoup de choses grâce à l’impulsion du Rotary au départ.

Etangs de pisciculture communautaires et petit élevage :
Les premiers étangs ont été financés par le Rotary Club en 2007/2008; ce qui a créé une dynamique d’auto financement. Les Volontaires ont commencé à aider les vulnérables de la communauté par le don de poissons puis ont commencé à acheter des médicaments et créé les premières petites pharmacies avec les bénéfices de vente des poissons.
Lors du vidage des étangs, les poissons sont triés et le plus petits poissons (alevins) permettent de réensemencer les nouveaux étangs.
Chaque nouveau site de Volontaires bénéficie d’alevins gratuitement pour lancer ses activités. Généralement les volontaires des sites voisins participent au creusage des nouveaux étangs (en Food for Work).
Certains sites ont fait l’acquisition des têtes de petit bétail. Les nouveaux sites qui veulent se lancer dans l’élevage de petit bétail demandent un prêt d’un couple (ou deux) qu’ils doivent restituer après au maximum une année.

A quand ta visite à Lodja pour visiter toutes ces réalisations ?

Merci encore à tes amis rotariens et de « Santé et Développement », pour qui nous exprimons notre reconnaissance.
Avec toute mon amitié.
Martine Berge

Actions pour les pygmées du Sud-Kivu en RDC
Après avoir construit une école et un centre professionnel pour les pygmées qui ont été chassés de leurs forêts dans le Sud-Kivu, nous avons le projet d’apporter l’eau à trois de leurs villages. Le RC de Colombes Bois Colombes apporte l’eau à un village.
Pour les deux autres, avec Eau sans Frontières International (ESFI) où je suis administrateur, un sportif s’est mis à notre disposition pour faire en Paddle le tour du Cotentin à partir du 16 juillet 2016. Il assure le financement de l’eau pour les deux villages avec les entreprises locales séduites par ce projet. Il faut être rotarien pour faire partie d’ESFI.
En toute amitié.
Merci aux rotariens, à Santé et Développement, à Eau sans frontières et à la Légion d’Honneur qui ont participé à la bonne réalisation de ces projets.

Maurice Collin

Sur le site du Magazine le Rotarien, page « le Rotary en action », juillet 2016 :

http://www.lerotarien.org/en-direct-des-clubs-et-districts/fil-dactualites/fiche/article/contribuez-au-defi-standup-paddle-au-profit-dun-projet-esfi.html

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.