Séisme en Equateur; Maisons à 2000 euros; Une idée pour agir

L’Equateur frappé par deux séismes de forte magnitude

Le Monde.fr avec AFP | 11.07.2016

Deux séismes de forte magnitude ont frappé, ce dimanche 10 juillet, l’Equateurdans la même région où un tremblement de terre avait fait près de 700 morts en avril. Selon les autorités, les secousses n’ont pas justifié une alerte au tsunami, et il n’y avait pas dans l’immédiat d’informations sur des victimes ou des dégâts.

Un séisme de magnitude 6,2 a eu lieu à 21 h 04, heure locale (lundi 3 h 04 à Paris), dans la province d’Esmeraldas, dans le nord-ouest de l’Equateur, à la frontière avec la Colombie. Un autre tremblement de terre, plus long et d’une magnitude de 5,9, s’est produit quatre minutes plus tard.

Projet 20 maisons Tosagua

Dégâts provoqués par le tremblement de terre du 16 avril 2016

http://www.lemonde.fr/planete/portfolio/2016/04/17/l-equateur-frappe-par-un-violent-seisme_4903763_3244.html


Je joins cette belle lettre d’Anne Collin-Delavaud, écrivain et spécialiste reconnue des Andes:


Grace à vous, je suis heureuse de pouvoir faire quelque chose… offrir une maison.. un rêve pour une réalité douloureuse.

J’envoie le chèque de 2000 Euros à  Bruno Dufresne selon vos instructions.

Mes deux enfants sont adoptés originaires de Quito ou d’ailleurs en Equateur.

Dans la maison de mon fils et de sa famille, il vient d’avoir 1,25m d’eau dans sa chambre  à Melun avec les inondations. Cela va coûter plus cher qu’une maison à Tosagua…

Merci pour votre initiative.

Meilleures salutations

Anne Collin Delavaud


Séisme de l’Equateur. Une idée pour agir et pour partager.

Chers amis de Santé et Développement,

Je suis donc revenu d’Equateur pour mon 3 ème sejour du 3 au 23 juin 2016,  où je suis allé aider la population sans abri à la suite du tremblement de terre meurtrier et dévastateur du 16 avril 2016 sur la côte Pacifique.

L’Equateur doit son nom à la mission Géodésique Française composée d’académiciens français, dont La Condamine, qui y séjourna de 1746 a 1743.

C’est un petit pays d’Amérique du Sud, la moitié de la France, mais riche de contrastes et avec une grande richesse de milieux naturels.
Je pense que c’est un résumé de toute l’Amérique du Sud.

Il est frontalier du Pérou au Sud, de la Colombie au Nord et il baigne à l’Ouest par l’océan Pacifique, où a eu lieu le tremblement de terre le 16 avril 2016.
Il est partagé en 4 grandes régions : La côte Pacifique où se trouve la principale ville du pays Guayaquil (2, 3 millions d’habitants). La partie andine du pays, où se trouve la capitale Quito (2,2 millions d’habitants),  L’Amazonie équatorienne  dans l’Est du pays et enfin les iles Galapagos, situées dans l’océan Pacifique à

1 000 km a l’Ouest de la côte.
L’espagnol est la langue officielle du pays. Deux langues indigènes le Kitchwa et le Shuar sont deux langues de relations interculturelles.

Avec la baisse du prix du pétrole de l’Amazonie et les 3 milliards de dollars de dégats provoqués par le tremblement de terre, la situation économique du pays est difficile.

La plaque de Nazca qui soutient l’océan Pacifique, s’enfonce de 6 à 13 cm par an sous la plaque Sud Américaine, et forme les Andes par collision.
Cette collision provoque des tremblements de terre et des éruptions volcaniques.

J’ai fait trois séjours en Equateur.
Pendant le premier en 1997 j’ai fait des consultations pendant un mois des enfants indiens Puruhaes de la communauté de Flores dans le massif du Chimborazo a 3 600 mètres d’altitude. Le Chimborazo est le plus haut volcan du monde avec ses 6 300 mètres.
Pendant le deuxième séjour en 1998, nous avons réalisé un petit village franco équatorien à Bahia de Caraques de 25 maisons pour  loger les sinistrés du tremblement de terre et des pluies diluviennes d’El Nino avec les Rotary de Quito Norte  et Le Cheylard.

Après le tremblement de terre du 16 avril 2016 qui a fait 900 morts et 12 492 blessés,  l’aide internationale a consisté essentiellement à envoyer des tentes. Cette aide répond à une urgence; mais souvent cette solution qui devrait être temporaire perdure.
J’ai vu à Haiti en 2013, trois ans après le séisme du 12 janvier 2010, des familles nombreuses habiter toujours sous tente. Avec la chaleur, la promiscuité, l’odeur, les conditions de vie sont infra humaines.

Aussi nous proposons de construire des maisons en dur à coût modéré, comme le village franco équatorien que nous avions déjà construit en 1998.

Les maisons que nous avons commencé à construire sont en dur, en bois de 30 m2, avec deux chambres, une pièce d’habitation, un point cuisine.
Le toit est en tôle et la maison est surélevée. Les toilettes sont à l’extérieur.

Nous avons pu obtenir une maison à un prix exceptionnellement bas de 2 100 dollars soit 2000 euros.

Ces maisons sont très solides. L’architecte s’appelle Diego del Castillo.

Nous avons la chance d’avoir un ami français Christian Marlin originaire de Grenoble. Il est ingénieur et travaille au Ministère de l’Agriculture de l’Equateur depuis 22 ans. Il surveillera la bonne réalisation des constructions avec le RC de Quito Norte.

Il est important de venir sur place et de n’engager les projets qu’avec des personnes de confiance. Sinon, l’aide aux pays pauvres, c’est souvent  « l’argent des pauvres des pays riches qui va vers les riches des pays pauvres ».

Si vous souhaitez participer au financement d’une maison, vous pouvez envoyer votre chèque libellé « Séisme Equateur » à notre ami Bruno Dufresne, Trésorier de « Santé et Développement », 6, rue Lesdiguières ; Grenoble 38000. Il établira un reçu fiscal.

Je vous remercie de votre attention et de votre soutien.
Avec nos sentiments reconnaissants et toute mon amitié.

Je vous souhaite un bel été.

Dr Maurice Collin
Président de « Santé et Développement »

www.santedev.fr

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.