Santé et Développement

"Ce que tu fais pour moi, sans moi, c'est contre moi" Chef coutumier africain

Conférence du P. Pedro; Lettre émouvante de S. Marie-Victoire

Chers amis,

Je vous envoie cette information-invitation du RC de Romans pour la conférence du Père Pedro.

Je joins cette lettre émouvante de Soeur Marie-Victoire, supérieure des Soeurs de la Salette, suite à l’agression et viol des Soeurs de la Salette d’Antsirabé du 1er avril. Nous allons les rejoindre début mai.

Le Père Pedro est  invité par le RC de Romans

Le samedi 24 juin 2017 à 20 h

La conférence  se tiendra au Centre culturel St Hippolyte St Jean Bosco

17 bd Rémy Roure

26100 Romans sur Isère

L’entrée est  gratuite.  Possibilité de dons ;  urnes prévues à cet effet.

Dédicace du dernier livre du Père Pedro

Petit cocktail à la fin de la soirée.

Lettre émouvante de S. Marie-Victoire

Sœur Marie Victoire

SNDS Anjarasoa Bemahatazana

Mail : marievictoiresnds@yahoo.fr

Tél. 034 60 965 52

Le 14 avril 2017

Chères sœurs, chers amis,

Ce jour du Vendredi Saint fait échos en moi ce que nous avons vécu le 1 avril.

  • En si peu de minutes quel drame !  quelles souffrances ! Quelle horreur !
  • En si peu de temps quelles informations dans le monde entier !
  • En un éclair, SNDS , Antsahatanteraka,  Kianjavolasoa, Andranomanelatra,

Madagascar ont été sur les ondes du monde entier à cause de cette barbarie.

Lieu du drame : notre mission.

Acteurs du drame : notre peuple vers qui nous sommes envoyées…

Que peut-on conclure ?

  • Ce drame est révélateur des drames enfouis dans notre pays.
  • Interpellations aux réalités que le pays laisse dans le silence.
  • Appel de détresse de l’anarchie totale.
  • Nos dirigeants présents mais désarmés face aux insécurité grandissantes.
  • Provocation à la vie consacrée donc à l’Eglise.

Merci pour votre communion, votre soutien sous toutes les formes, et votre encouragement.

Grâce à vous, notre espérance redouble de force enracinée en la foi que :

  • Le Christ a vaincu le mal.
  • Le mal n’aura pas le dernier mot.
  • « Avancez mes enfants n’ayez pas peur. » nous dit Marie à la Salette.

« Faites-le passer à tout mon peuple nous a dit Marie à La Salette »

La profonde reconnaissance jaillit de nos cœurs, parce que votre amour est notre lumière pour rester fidèles auprès des nôtres :

  • Une population meurtrie mais vivante.
  • Une vie consacrée blessée mais debout.
  • Une sœur de Notre Dame de la Salette bafouée mais enrichie en humanité.

Comptant la grâce de Dieu, et votre fraternité pour redonner la dignité humaine, celle du pays et celle de chaque citoyen.

Merci de tout cœur,

Quel que soit ton geste, tout est signe de vie dans la communion.

  • Ton regard posé sur nous en disait long de ta compassion : tu t’es attendri, nous sommes soulagées.
  • Tes mains pour nous caresser sont signes de tendresse : nous sommes aimées.
  • Tes bras qui nous ont serrées nous ont fait chaud au cœur : nous avons pu laisser couler nos larmes.
  • Tes coups de téléphone nous ont touché profondément : transmission d’une vie sans frontière.
  • Tes mails : communications, mémoire visible de la fraternité.
  • Tes aides financiers nous ont réconfortées pour poursuivre notre mission, « sans baisser les bras », ont dit nos Evêques.

Tout cela forme les maillons de la chaine des étapes à vivre pour arriver au pardon source de la guérison.

Ces temps d’épreuves ont été en même temps des VIBRATIONS DE L’AMOIUR INFINI.

Quelques nouvelles de l’évolution de la situation :

  • Les victimes ont été de nouveau appelées au juge d’instruction pour réaffirmer la reconnaissance physique des agresseurs. Ce fût un moment difficile pour elles.
  • Ils sont 30 en prison. On recherche encore quelques personnes.
  • Une grande surprise mais en même temps de révolte : un des agresseurs n’était pas présent. Parait-il on l’a lâché ….Signe de la corruption…
  • L’ouvrier blessé et hospitalisé va mieux.
  • Le jugement doit avoir lieu à Tananarive à cause de son importance sur le plan international.
  • Les victimes sont recommandées de rester encore à Antsirabe. Ils se portent assez bien.
  • Beaucoup de membres des familles des condamnés ont demandé de faire fitsaram-bahoaka .
  • Que la volonté de Dieu s’accomplisse ! Que la vérité et la justice soient faites !

A Kianjavolasoa , nous nous organisons de notre mieux. Jusqu’à présent nous avons deux gendarmes avec nous. D’ici peu il faut trouver des gardiens mais ceux -ci demandent que la propriété soit clôturée… C’est un autre problème à résoudre…

Alléluia : après la mort c’est la résurrection : une nouvelle re-création parce que nous croyons que :

  • la vie est plus forte que la mort
  • le mal n’aura pas le dernier  mot
  • la victoire est le fruit de  la fraternité !

Unie en Celui qui nous fait vivre !

Marie-Victoire

Les commentaires sont fermés.