Santé et Développement

"Ce que tu fais pour moi, sans moi, c'est contre moi" Chef coutumier africain

Assemblée Générale : Mot du Président

Maurice Collin - Joël Bessiere

Chers amis,

Merci d’être venus à notre Assemblée Générale Ordinaire de l’Association Santé et Développement.

Je ne vous rappelle pas que cette association a été crée par le Dr Maurice COLLIN dès qu’il a fait valoir ses droits de retraite il y a 16 ans déjà.

Il a décidé alors de vouer sa vie à continuer à aider les personnes fragiles par des actions humanitaires.

Il s’est appuyé sur le réseau international du Rotary. Après avoir fonctionné comme volontaire du Rotary et avoir effectué de nombreuses missions, notamment pour des vaccinations contre la polio.

Au delà de la polio, il s’est impliqué dans d’autres actions et il s’est rendu compte que les malades étaient plus malades de l’eau polluée, de malnutrition, et du manque d’éducation.

Comme vous le savez le Rotary est représenté dans le monde entier. Mais c’est une lourde machine, certes efficace et puissante. D’autre part d’autres sources de financement sont possibles : publiques, privées, fonds de dotation, Fondations etc.…

Santé et Développement fait des actions par ses propres moyens, répondant ainsi à l’urgence et à des besoins spécifiques. Elle est aussi un facilitateur d’actions et un creuset de bienfaisance comme nous allons vous le montrer.

1- les actions de Santé et Développement dans l ‘année 2018
2- les actions en partenariat avec d’autres structures.
3- Les actions où Santé et Développement est intervenu et sans laquelle ces actions n’auraient pas vu le jour.

Je laisse le soin à Maurice de vous les montrer.
Pour ma part je voudrais vous dire combien je suis heureux de travailler avec Maurice et tout le bureau. Je salue le travail de notre Trésorier Bruno DUFRESNE, celui de notre secrétaire Marie Françoise AUDOU et le renforcement de l’équipe par Philippe ROBINEAU et jacqueline GAILLARD.

Merci aux membres du Conseil d’Administration dont nous allons renouveler un tiers, sachant que ces membres sont rééligibles.

Je vous rappelle que :
Chaque projet commence par une visite pour sonder et valider les besoins. Chaque voyage nous permet d’identifier et d’engager plusieurs projets. Pour chaque projet, nous nous assurons d’abord qu’il réponde à un besoin et à une demande, qu’il améliorera nettement la vie et l’autonomie de la population, et qu’il sera porté par des acteurs locaux compétents et de bonne volonté.

C’est grâce à votre soutien et votre générosité que nous pouvons continuer à oeuvrer ensemble pour la Santé et le Développement économique des populations les plus démunies en France et à l’étranger.

Mais un autre défi se présente à nous :

Les donateurs sont plus rares et rechignent à donner à fonds perdus. Comment aider les populations de ces pays et de France dans un modèle qui ne serait plus (ou moins) de charité et d’ONG.

Il nous faut inventer un « Business model » qui serait plus axé sur le développement économique des zones concernées en utilisant leurs propres ressources.

Après tout, la philanthropie du XIXème utilisait les ressources du business américain au profit des pauvres de l’Amérique.

Après tout, il y de grandes richesses dans ces pays dit émergents ou en voie de développement. Malheureusement ces richesses sont détournées par la corruption. Très peu de réinvestissement dans les pays concernés : les infrastructures ne sont pas faites : routes, autoroutes, pistes, aéroports, électricité, téléphonie, réseau d’eau et d’assainissement, hôpitaux etc.…. Le peu qui est fait est réalisé par des structures privées en échange d’un « service rendu » !

La richesse produite dans ces pays, dit pauvres, devrait être réinvestie sur place.

Nous avons rencontré à Madagascar des personnes impliquées dans ce type de modèle de FINANCEMENT PARTICIPATIF (crowdfunding) mais ils fonctionnaient à partir de fonds levés en occident. Nous proposons de les rencontrer. Certains sont en France, d’autres sur place. Employons nous à proposer aux entreprises privées de ces pays d’employer certains de leurs fonds à des actions caritatives sur place.

C’est pourquoi j’ai utilisé tout à l’heure les termes de « développement économique ». Le développement économique est source de vie et de paix.

Chers amis, Merci de votre présence et de votre chaleureux soutien. Ensemble nous allons continuer à faire de belles choses pour donner de l’espoir.

Joël Bessiere

Les commentaires sont fermés.