Le Jardin d'Eulalie

 


       Eulalie Ghonda est juriste de formation, elle définit ici les secteurs où elle intervient et les raisons de ses choix d'action:

       Nous intervenons principalement dans le secteur de la femme ( en ville et à la campagne ) ainsi que dans celui de l’enfant (enfants de la rue, appelés "shégués" et enfants accusés de la sorcellerie, enfants dits sorciers, enfants rejetés ou abandonnés par des parents « irresponsables »).

      Elle précise son champ d'intervention, ses résultats et ses projets dans son rapport d'activité.

      Une action et des collaborations exemplaires
      
      Les enfants d'Eulalie

      Présidente de l' Association "NDONA ZI CONGO"

      Suivez les Actualités du Jardin d'Eulalie
  
      Par vos dons, vous pouvez l'aider à cultiver son jardin, le Jardin d'Eulalie.
    les dons destinés au Jardin d' Eulalie sont intégralement affectés à cette aide et bénéficient d'un reçu fiscal envoyé par l'Association S&D. Le préciser lors du don.


Pourquoi la femme ?


-         « éduquer une femme, c’est éduquer toute une nation »

-         La femme détient la clé du succès pour combattre la pauvreté en Afrique

-         Sa détermination de vouloir réussir est le moteur du développement

-         Elle est solidaire avec d’autres femmes, honnête, pragmatique, consciencieuse

-         Elle respecte plus les besoins réels de la famille et est toujours motivée à mener à bien ses projets


Et les enfants ?

-         la vie, la conservation de cette vie, l’éducation, l’épanouissement de l’enfant sont des droits humains qui incombent en premier lieu aux mamans

-         pérenniser la tradition, la culture

-         assurer la progéniture

-         demain, c’est déjà aujourd’hui

-         l’enfant, c’est l’avenir de demain


«Les mamans Boboto »

     Machines à coudre remises aux "mamans Boboto"

 

    Le développement passe par  l’éducation des femmes. La démocratie suppose une population qui sache lire et écrire – « celui qui a l’information a le pouvoir »

 

« Les mamans maraîchères »

      Les mamans maraîchères sont des femmes délaissées par leurs maris. Eulalie les a regroupées et leur a donné un terrain pour qu’elles cultivent leur manioc

 

    Maman Eulalie Ghonda dans ses champs.
    Premières récoltes avec les mamans maraîchères


      L’Association Santé et Développement a offert houes, arrosoirs et brouettes indispensables pour leur travail.

       Nous offrons des graines aux mamans maraîchères

       Un grand merci pour un petit cadeau      

« Un enfant soldat »

  


   Je m'appelle Abdoul FAKWITA, né à Uvira le 23 mars 1982 dans l'Est de la République Démocratique du Congo. A l'âge de 12 ans, je me suis enrolé dans l'armée du feu Président Laurent Désiré KABILA toujours au KIVU. Très jeune soldat, sans aucune expérience, j' ai fait la guerre contre le gouvernement de mon Pays, à l'époque dirigé par le défunt Président MOBUTU. Le 17 mai 1997......chute du régime de MOBUTU, date qui a changé l'histoire du Congo . Laurent Désiré KABILA devenant PRESIDENT a ordonné à tous les militaires ayant moins de 13 ans de regagner volontairement les bancs de l'école. C'était difficile pour moi d'étudier sans moyen financier et loin de ma famille, mais grâce aux relations d'amitiés entre ma petite soeur et un commandant de Kinshasa, j'ai fait la connaissance de la famille GHONDA. Je leur avais été présenté pour assurer leur sécurité. En nous voyant très jeunes (nous étions 3 enfants soldats), papa et maman GHONDA avaient décidé de nous faire étudier et de supporter nos études afin de nous donner une chance dans la vie. Le premier a fait les études des Finances, il a terminé. Le second fait les études de Droit à l'Université de Kinshasa et moi même, je fais les études agronomiques. Nous sommes adoptés et considérés comme leurs propres enfants. Aujourd'hui, je m'exerce en agriculture en allant pratiquer des cultures maraîchères dans la ferme familiale à Kinsantu, située à plus ou moins 120 kilomètres de Kinshasa.

Abdoul l'enfant soldat et ses jardins

 
    
    Maman Eulalie GHONDA qui aime l'agricuture, m'encadre beaucoup en me procurant des conseils et des semences, etc. Grâce à cette famille, je peux réaliser mon rêve qui est: développer l'agriculture pour nourrir mes frères et soeurs (Congolais), entrer en contact avec d'autres grands Agronomes et Agriculteurs du monde sur Internet. Mon souhait est que : par mon travail et mes recherches, le Congo soit un grand pays prospère au coeur de l'AFRIQUE.
Abdoul FAKWITA