Santé et Développement

"Ce que tu fais pour moi, sans moi, c'est contre moi" Chef coutumier africain

Archive de décembre, 2017

UNE INSTALLATION D’EAU POTABLE POUR LA MISSION DE BEFOTAKA (Nord de Madagascar)

Jeudi 28 décembre 2017

ROTARY CLUB GRENOBLE DRAC ROMANCHE

Ce projet initié par M. le Docteur Maurice COLLIN, fondateur de l’Association Santé et Développement, a pris naissance en 2012. Il a été réalisé par le Rotary club Drac Romanche sous la houlette de Christian BORDIGNON.

  • Son objet : L’alimentation en eau potable de la mission catholique de BEFOTAKA Nord qui comprend une église, un presbytère, un dispensaire, une école primaire, un collège, la maison des religieuses et la maison abritant d’une part, les filles et d’autre part, les garçons soient environ 500 enfants et adultes.
  • Le projet: Il a consisté en :
    -une étude hydrogéologique du sous-sol
    -le forage d’un puits de 23 mètres de profondeur
    -l’installation d’une pompe immergée
    -la mise en place de panneaux solaires
    -l’installation d’un système de purification d’eau
    -la réhabilitation d’un réservoir
    -la mise en place de 4 fontaines à eau
    -la pose de 600 mètres de tuyaux.
  • Les partenaires financiers: il s’agit de la Fondation du Rotary International, de différents clubs rotariens de la région, du Rotary club de Garbagnate en Italie, et d’un club de la capitale de Madagascar.

Le projet a connu un contretemps fâcheux dû au fait que le puits, dans lequel l’eau devait être prélevée, était tari 4 mois sur 12. Pour assurer la distribution de l’eau toute l’année, il a fallu réaliser une étude géologique et effectuer le forage d’un nouveau puits. Les financements correspondants n’étant pas prévu dans le budget initial, le projet a été retardé de plus de 18 mois.

L’installation est maintenant terminée et a été inaugurée en novembre dernier en présence de Christian BORDIGNON.

« L’homme est capable de tout, même du bien »

Jeudi 14 décembre 2017

Chers amis de « Santé et Développement » et du Musée d’Allevard,

Un grand reporter me disait « Pour nous journalistes, une bonne nouvelle n’est pas une nouvelle » !

« L’homme est capable de tout, même du bien »

Je vous envoi deux bonnes nouvelles, concernant les greffes de cornée à Madagascar et l’apport en eau pour Noël pour le Carmel de Kinshasa et pour la population des alentours :

Grâce à votre confiance et à votre don, nous avons pu réaliser avec succès les greffes de cornée à Madagascar.
Soyez en vivement remerciés. Redonner la vue à une personne qui l’avait perdue, c’est magique.

Les cornées greffées sont prélevées sur des personnes décédées depuis moins de 24 heures.

Le prix des cornées est d’environ 1650 euros. Pour Madagascar, le prix est de 400 euros par greffon.

En France, environ 4 000 greffes sont réalisées par an. A Madagascar, 200 personnes par an ont besoin d’une greffe de cornée.

Auparavant, ces opérations ne pouvaient se faire qu’à l’extérieur du pays. Une intervention à l’extérieur coûte 20 à 25 000 euros, somme astronomique dans un pays où le revenu annuel n’excède pas les 350 euros par habitant pour 85 % de la population. (Environ un euro par jour).

Nous avons réalisé avec succès 10 greffes de cornées chaque année au mois d’aout pendant 3 ans à Madagascar. Ce qui a nécessité l’envoi de trois chirurgiens les Dr Thomas Balmitgere, Viridiana Kocaba et le Pr Luc Durand (85 ans).

Pour que cette action ne soit pas un « coup d’épée dans l’eau », nous avons formé le Dr Onja Raharimanantsoa, une jeune ophtalmo Malgache, 8 mois dans le service du Pr Carole Burillon à Lyon.  Elle est rentrée à Madagascar début novembre 2014 et elle est à présent tout à fait opérationnelle.

Ainsi, quand des greffons ne seront pas utilisés en France, principalement au mois d’aout quand les chirurgiens ophtalmo français n’opèrent pas, ils pourront lui être envoyés. Le Dr Onja pourra donc réaliser les greffes de cornées sans qu’il soit nécessaire d’envoyer un chirurgien français.

En 2015 et 2016 elle a réalisé avec succès 47 greffes de cornée; et 18 en aout 2017. Ainsi 65 personnes ont retrouvé la vue et souvent le travail grâce à ces greffes de cornée.

Cette formation est possible grâce à l’aide financière de « Santé et Développement » et des amis rotariens. C’est une belle opération de formation et de transmission de savoir.
2ème bonne nouvelle,

l’eau potable est arrivée pour les Soeurs du Carmel de Kinshasa et pour la population environnante.

« Cet été, en aout 2017, nous avons eu le plaisir d’accueillir Joël Bessière votre past gouverneur et Maurice Collin qui sont venus constater l’arrivée de l’eau au Carmel (Forage, pompe, réservoir et distribution de l’eau). Photo du réservoir.
Depuis, l’eau a été donnée à la population environnante.
Deo Gratias. C’est un beau cadeau de Noël ».

Soeur Swamini
Supérieure du Carmel

Bonne marche vers Noël,
Maurice Collin